Franchir la ligne (ONF)

Présentation spéciale - Le 17 juillet 2020

FRANCHIR LA LIGNE

Paul Émile d'Entremont
2019 | 80 min 30 s

Derrière chaque exploit sportif, il y a un ou une athlète, et derrière l’athlète se cache parfois une personne qui a vu ou vécu une forme de discrimination fondée sur l’orientation sexuelle. Au panthéon du sport, certains sont reconnus comme homosexuels et fiers de l’être. Dans un milieu valorisant la virilité, la masculinité et l’hétérosexualité, une grande pression s’ajoute à celle de la performance : sortir ou non du placard.

Franchir la ligne brise l’omerta qui règne dans le sport amateur et professionnel. Le réalisateur Paul Émile d’Entremont pose un regard inédit sur quelques-uns de nos athlètes de haut niveau avec, pour toile de fond, des footballeurs néo-brunswickois en plein entraînement, tous plus touchants les uns que les autres. Leurs voix s’élèvent pour la cause LGBT et se joignent à celle d’Anastasia Bucsis, patineuse de vitesse ayant représenté le Canada jusqu’à Sotchi, en Russie, aux confidences de David Testo, ex-joueur de soccer de l’Impact de Montréal, et au récit de quelques personnalités du hockey, tels Brock McGillis, premier hockeyeur professionnel à avoir révélé publiquement son homosexualité, et Brendan Burke, dont la sortie a eu l’effet d’une bombe. Son frère, Patrick Burke, et son père, le légendaire Brian Burke, sont de fiers ambassadeurs du projet You Can Play. Au nom de la relève sportive, ils font reculer un des derniers tabous dans le sport : l’homosexualité.

Le film sera disponible en ligne le 17 juillet 2020 seulement *

Sélections et prix

  • Sélection officielleDOXA Documentary Film Festival, Vancouver, British Columbia (2019)
     

  • Sélection officielleFIN Atlantic International Film Festival, Halifax, Nova Scotia (2019)
     

  • Sélection officielleCalgary International Film Festival, Calgary, Alberta (2019)
     

  • Sélection officielleCinéfest Sudbury International Film Festival, Sudbury, Ontario (2019)
     

  • Sélection officielleParrsboro Film Festival, Parrsboro, Nova Scotia (2019)

Bande-annonce

Paul Émile d'Entremont - RÉALISATEUR

Scénariste et documentariste, Paul Émile d’Entremont est né en Nouvelle-Écosse, où il a passé la majeure partie de sa vie. Il détient un baccalauréat en psychologie de l’Université de Moncton et une maîtrise en philosophie de l’Université Dalhousie à Halifax. Il habite présentement à Vancouver.

Au fil des ans, l’Acadien s’est bâti une réputation de réalisateur de talent à Radio-Canada et RDI. Pour Phare-Est Média, il a signé Naufrages (2009), qui a reçu trois nominations aux prix Gémeaux, notamment dans la catégorie Meilleur documentaire : société, et Le confessionnal réinventé (2004), court métrage coproduit avec l’ONF qui a remporté le Prix de la meilleure œuvre acadienne au Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA).

 

Son premier film, Seuls, ensemble (2000, ONF), l’a fait connaître du public queer et lui a valu le Prix du meilleur nouveau réalisateur au Festival du film de l’Atlantique à Halifax. Couronné d’un prix Golden Sheaf au Festival du film de Yorkton en Saskatchewan en 2007, le documentaire Reema, allers-retours (2006, ONF) a connu de nombreuses diffusions à la télé, en plus d’être programmé dans plusieurs festivals et événements sur la scène tant nationale qu’internationale. Présenté en ouverture au Festival Image+Nation de Montréal, ainsi qu’au Festival du film d’Amnistie internationale à Toronto, le bouleversant documentaire Une dernière chance (2012, ONF) a remporté le prix La Vague Léonard-Forest de la meilleure œuvre acadienne moyen ou long métrage au FICFA. Franchir la ligne est sa plus récente réalisation à l’ONF. Le cinéaste s’invite dans l’intimité de sportifs amateurs et professionnels qui sortent du placard à l’heure où la pression et les attentes sont grandes.

 

Fort d’une filmographie qui en dit long sur la nature humaine, Paul Émile d’Entremont dénonce, par la bande, l’arbitraire, le repli identitaire et l’homophobie.